Le 1 franc vermillon : un timbre rare en multiple

Les deux premiers timbres émis en France (le 1er janvier 1849) sont parmi les plus connus des collectionneurs : le 20 centimes noir et le fameux 1 franc vermillon. Il est cependant extrêmement rare de rencontrer des multiples du 1F vermillon. Pourquoi ?
Chacun de ces deux timbres ont été émis pour des usages spécifiques : le 20c noir correspond à l’affranchissement d’une lettre pesant moins de 7,5 grammes. C’était en quelque sorte l’équivalent de notre Marianne rouge d’aujourd’hui et il a donc été massivement utilisé. Le 1 franc vermillon a été émis pour affranchir les lettres du 3ème échelon de poids, soit entre 15g et 100g.
Dans le tarif intérieur français, pour pouvoir utiliser plusieurs 1 franc vermillon sur une lettre, il fallait des usages très particuliers : soit que la lettre pèse plus de 100g (le tarif au-delà de 100g étant de 1F supplémentaire par tranche de 100g), soit que la lettre soit envoyée en recommandé ou en chargé (tarif multiplié par deux. Par exemple une lettre pesant entre 15g et 100g envoyée en chargée ou recommandée entre le 1er janvier 1849 et le 01.07.1850 devait obligatoirement être affranchie à 2F.)
Ces cas particuliers sont en conséquence très peu fréquents.
Cela explique l’extrême rareté des multiples du 1 franc vermillon. D’ailleurs, le catalogue Yvert et Tellier ne cote comme multiple du 1 franc vermillon qu’une paire oblitéré et un bloc de quatre neuf.

LE TIMBRE CLASSIQUE présentera dans sa vente sur offres n° 36 du 17 novembre 2020 une paire du 1 franc vermillon oblitéré. Seules 5 paires du 1 franc vermillon sont connues.
Il s’agit donc d’une réelle RARETE de la philatélie classique française !

Gaël CARON
Membre de l’Académie Européenne de Philatélie